PORTAIL
Recherche
Portail
Mot de passe oublié ?

La mission des CPE liée à la reconnaissance d'un statut professionnel de « l'éducatrice qualifiée »

Par Serge Morin
Directeur général

Depuis l'avènement de la politique familiale, il y a 14 ans, plusieurs initiatives ont été prises pour évaluer « la qualité des CPE » et pour l'améliorer. Les CPE ont progressé, et cela à un niveau de qualité relativement plus élevé que le réseau des responsables de services de garde en milieu familial (RSG) et le réseau des garderies à but lucratif. L'étude Grandir en qualité l'a bien démontré. Mais comment amener la qualité éducative à un niveau plus élevé?

Pour que le réseau des CPE continue d'avancer vers une qualité éducative supérieure, nous devons entreprendre une réflexion collective sur la nécessité de prendre comme guide notre mission éducative dans le but de favoriser « la réussite éducative des enfants ». C'est la raison d'être des CPE, telle que définie à l'origine par le rapport « Un Québec fou de ses enfants » en 1991 qui a contribué à impulser la création des CPE. Pour vraiment favoriser « la réussite éducative des enfants », nous devons reconnaître la nécessité d'assurer « l'efficacité de l'intervention éducative ». Pour y parvenir, nous devons poser clairement la question de la co-construction de la profession « d'éducatrice qualifiée », parce que le réseau des CPE a besoin de ce statut pour implanter « des standards de la qualité éducative » qui assurent « l'efficacité de l'intervention éducative » par des professionnelles reconnues et régies. C'est en co-construction avec des professionnelles pleinement reconnues que le réseau des CPE peut réaliser sa mission éducative.

Pour consulter l'article complet, cliquez ici.