PORTAIL

Partenaires



Portail
Mot de passe oublié ?


Recherche

Projet éducatif

Les fonctions exécutives en étayage
Une approche socioconstructiviste

Notre programme de soutien au développement des fonctions exécutives de l'enfant en étayage sous la responsabilité de Sonia Cloutier, Ph., s'appuie sur l'approche socioconstructiviste et réfère à l'ouvrage Les outils de la pensée (Tools of de Mind- The Vygotskian Approach to Early Childhood Education).

En 2001, le Bureau international d'éducation (UNESCO) a qualifié d'exemplaire le programme pour la petite enfance Tools of the Mind (Les outils de la pensée) de Bodrova et Leong.

RÉSUMÉ (extrait de notre projet éducatif, P. 17)

4.1 Les fonctions exécutives pour les 3-5 ans

6

Trois personnages symboliques, Galette1, Milmo2 et le Loup3 se joignent aux groupes d'enfants pour introduire différentes activités favorisant le développement des fonctions exécutives.

Selon Diamond, les fonctions dites « exécutives » du cerveau sont indispensables pour apprendre et réussir dans tous les domaines et tout au long de sa vie4. Le développement des fonctions exécutives s'effectue graduellement, notamment en raison de la maturation lente du cortex préfrontal5.

Différentes fonctions exécutives ont été identifiées dans la littérature scientifique. Aux CPE Allô mon ami et Allô mon ami II, nous avons choisi de travailler les suivantes : l'autorégulation, la mémoire, la flexibilité cognitive et la planification. Voici un petit résumé de chacune des fonctions :

L'autorégulation

Nous travaillons l'autorégulation de différentes façons. Nous aidons l'enfant, entre autres, à connaître et utiliser le vocabulaire des émotions et nous l'accompagnons dans le développement d'habiletés sociales, mais aussi dans l'application de différentes stratégies de résolutions de conflits.

Quelques exemples d'activités :

  • Avec Galette, Milmo et le Loup, les enfants auront l'occasion de connaitre de nouvelles histoires sur les émotions, d'en discuter et de vivre différentes activités liées.
  • L'éducatrice proposera des mises en situation dans lesquelles les enfants pourront reconnaître différentes émotions.
  • Les enfants pourront exprimer leurs émotions à partir d'une roue d'émotions.

Il est reconnu que les jeux symboliques favorisent le développement des fonctions exécutives. Nous mettons l'accent sur ce type de jeu pour favoriser l'expression des émotions et le développement d'habiletés sociales favorisant ensuite l'autorégulation. Par exemple, lors d'un jeu d'épicerie, l'enfant qui joue le rôle du caissier aura l'occasion de pratiquer ses habiletés de communicationavec ses clients (saluer le client, etc.) L'enfant qui joue le client devra attendre son tour à la caisse (il a en tête l'image de ses parents à l'épicerie).

La mémoire

L'enfant aura différentes occasions d'exercer sa mémoire de travail, c'est-à-dire sa capacité de garder en tête des informations et de travailler avec7.

Des idées d'activités qui sollicitent la mémoire8 :

  • La lecture d'histoire,
  • Inventer des histoires pour ensuite les raconter à ses amis,
  • Des causeries favorisant les interactions sociales,
  • Des petits jeux sollicitant la mémoire.

La flexibilité cognitive

Nous offrirons différentes activités dans lesquelles l'enfant aura à s'ajuster à différentes situations et développer ainsi sa capacité de choisir des stratégies pour résoudre un problème et de penser de façon divergente9.

Quelques exemples :

  • À partir de situations variées, chercher différentes solutions à un problème :
    • Galette fait des cauchemars.
    • Le Loup aimerait se faire de nouveaux amis.
    • Il pleut et nous avions prévu un grand jeu à l'extérieur.
    • Poursuivre une histoire inventée à tour de rôle.

La planification

Les enfants auront, à travers les activités quotidiennes, l'occasion de pratiquer le processus de planification. Planifier travaille la capacité de prévoir une série d'actions pour atteindre un but.10

Quelques exemples :

  • L'enfant planifie son choix d'ateliers lors de la séquence PlanificationAction-Retour (PAR) du programme HighScope.
  • Le groupe d'enfants planifie les étapes d'une fête.
  • L'éducatrice et les enfants planifient la séquence de la journée.

1 Personnage tiré de : Les pictogrammes - Parce qu'une image vaut mille mots, Éditions Milmo.
2 Personnage tiré de la collection Galette des Éditions Dominique et compagnie.
3 Personnage tiré des Éditions Auzou.
4 DIAMOND, A. (2009). Contrôle cognitif et autorégulation chez les jeunes enfants : Comment les améliorer et pourquoi? Dans le cadre du Colloque Préparation à l'école et réussite scolaire, Québec.
5 Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants (2013). Stimulation cognitive (fonctions exécutives). Synthèse
6 https://en.wikipedia.org/wiki/File:Prefrontal_cortex.png
7 DIAMOND, A. Apprendre à apprendre : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2950655/.
8 BIGRAS, N., et L. LEMAY (2012). Petite enfance, services de garde éducatifs et développement des enfants : État des connaissances, PUQ, Québec.
9 WENZEL, P.-P. GAGNÉ, N. LEBLANC et A. ROUSSEAU (2009). Apprendre... une question de stratégies : Développer les habiletés liées aux fonctions exécutives, Chenelière Éducation.
10 Comprendre les fonctions exécutives : http://www.crfna.be/Portals/0/fonctions%20ex%C3%A9cutives.pdf